News


Le VIE (Volontariat International en Entreprise) chez Petit Forestier

Volontariat International en Entreprise (VIE) : en moins de 10 ans, Petit Forestier a intégré plus de 70 jeunes diplômés, avec une embauche ferme en fin de contrat pour 50% d’entre eux.

Avec aujourd’hui une présence dans 12 pays européens et au Maghreb, Petit Forestier a atteint un niveau d’expertise et de reconnaissance que lui permet de poursuivre sereinement son expansion à l’international et, pourquoi pas, de partir à la conquête de nouveaux pays.

Pour renforcer sa politique d’ouverture et son recrutement, Petit Forestier s’appuie entre autres sur le Volontariat International en Entreprise : initiée par Eric Forestier en 2006, cette pratique a été mise en œuvre pour la première fois au Portugal et depuis, en moins de 10 ans, Petit Forestier a intégré plus de 70 « jeunes pousses » avec une embauche ferme en fin de contrat pour 50% d’entre eux.

Le VIE offre des opportunités et des avantages financiers importants, aussi bien pour l’employeur que pour les postulant(e)s : il permet à un jeune diplômé (moins de 27 ans, niveau Bac +3 - Bac +5) souhaitant découvrir le monde d’accéder, pour une période de 12 à 24 mois, à premier emploi dans des conditions très avantageuses, avec en final une possibilité d’embauche. Une condition : maîtriser parfaitement la langue du pays de destination.

Pour Petit Forestier, le statut du VIE est un excellent tremplin. Il valorise les fonctions proposées (3 axes métier : commerce, exploitation, contrôle de gestion), il donne l’occasion aux jeunes recrues de découvrir des facettes très diverses du métier (études de marchés, prospection, renforcement d’équipes locales, accompagnement de contrats, voire la participation à la création de structure locale…) et d’exercer un regard extérieur neuf sur l’entreprise.

Que ce soit pour la Belgique, la Pologne, le Royaume-Uni, la Suisse, l’Italie et dernièrement l’Allemagne, les VIE nous ont permis de renforcer nos équipes et de partir à la conquête de nouveaux territoires. Alors pourquoi pas imaginer recruter des postulants au VIE ayant une double culture et les compétences linguistiques nécessaires (français + langue maternelle) pour nos futures implantations.

Direct
access